Tourisme: Lancement des travaux de réhabilitation et d’extension de l’ITHT à Tanger

Tanger- La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, accompagnée de la directrice générale de l’Agence Millennium Challenge Account–Morocco (MCA-Morocco), Malika Laasri, a donné, lundi à Tanger, le coup d’envoi des travaux de réhabilitation et d’extension de l’Institut de technologie hôtelière et touristique (ITHT).

Ce projet, qui vise à renforcer les structures de formation au Maroc, bénéficie du soutien du Fonds « Charaka » mis en place dans le cadre du programme de coopération « Compact II », conclu entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, représenté par Millennium Challenge Corporation (MCC).

Le Fonds « Charaka » se veut une contribution à la promotion de l’insertion professionnelle des jeunes, à l’amélioration de la compétitivité des entreprises et à l’adoption de modes de gouvernance concertés avec les professionnels.

D’un coût global de près de 64,5 millions de dirhams (MDH), dont un apport de 58,6 MDH du Fonds « Charaka », ce projet est porté par le Département du Tourisme, en partenariat avec la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH).

Ce partenariat est concrétisé par la création d’un Conseil d’établissement (CE), comme organe de gouvernance de cet établissement de formation professionnelle (EFP), dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP).

Intervenant lors de cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence de responsables de la FNIH, de la présidente du Conseil régional du tourisme (CRT) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Rkia Alaoui, et d’acteurs économiques, Mme Ammor a souligné que la réhabilitation et l’extension de cet établissement s’inscrit dans le cadre de la politique du ministère visant à élargir l’offre de formation aux niveaux national et régional, et à permettre aux jeunes intéressés par les différentes disciplines liées au tourisme de bénéficier de la formation nécessaire.

La ministre a, à cet égard, assuré que le secteur touristique a besoin d’investissements qualitatifs, mais également d’une main-d’œuvre et de cadres qualifiés, pour gagner le pari de la concurrence avec d’autres des destinations internationales, soulignant que le Maroc dispose d’une expérience importante dans le domaine de la formation et d’infrastructures d’envergure, lui permettant d’accompagner les besoins de ce secteur économique vital, notamment en matière de ressources humaines.

Pour sa part, Mme Laasri s’est arrêtée sur les projets lancés par les différentes institutions marocaines en partenariat avec l’Agence, qui ont contribué à promouvoir le développement de nombreux secteurs importants, notant que la contribution de l’Agence à la réalisation de ce projet s’inscrit en droite ligne avec la volonté du Maroc de renforcer sa présence sur la scène mondiale du tourisme et de s’imposer comme une destination touristique de référence.

Elle a relevé que ce projet reflète le partenariat étroit et fructueux entre les secteurs public et privé, visant à réaliser les projets des jeunes et leurs aspirations économiques, à améliorer le revenu des groupes vulnérables et à aider les secteurs gouvernementaux à mettre en œuvre des stratégies et des plans à fort impact socio-économique.

Grâce au soutien du Fonds « Charaka », l’ITHT de Tanger devrait assurer annuellement 285 sièges pédagogiques supplémentaires, dont 120 sièges au titre des filières additionnelles qui seront créées et qui concernent la gestion et l’ingénierie de la restauration, la gestion des destinations touristiques, la gestion de la qualité, hygiène et salubrité, le tourisme d’affaires et l’évènementiel, l’hôtellerie de luxe et internationale et la cuisine gastronomique méditerranéenne.

Par ailleurs, l’Institut renforcera les compétences de 165 stagiaires chaque année dans le cadre des filières actuelles, couvrant en particulier les métiers de commis de cuisine, d’employé à la restauration, d’employé d’étage, d’agent de restauration de collectivité et de pâtissier.

Il est à noter que les 15 projets bénéficiaires du soutien du Fonds « Charaka », d’un investissement global d’environ 1,026 milliard de dirhams, portent sur la création de 9 EFP et l’extension, la réhabilitation et/ou la reconversion de 6 EFP existants.

Ces projets couvrent les secteurs de l’agriculture et l’agro-industrie, du tourisme, de l’industrie, de l’artisanat, du BTP, du transport, de la logistique et de la santé.

Ces EFP, qui assureront la formation de près de 12.670 stagiaires annuellement, sont localisés au niveau de six régions du Royaume, à savoir Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet et l’Oriental.