Tanger: La république de Corée fait don d’équipements de fabrication de fromage de terroir au profit d’une association

Une cérémonie de remise de don d’équipements de fabrication de formage de terroir, offert par la République de Corée, au profit de l’Association Achakkar, développement et culture (AADC), a eu lieu vendredi à la commune Hjar Nhal (préfecture de Tanger-Assilah).

Organisée par l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), en partenariat avec l’Association pour la promotion de la coopération marocco-coréenne (AMACO), cette cérémonie, tenue au siège de l’Association au village Ain Zaitoune, s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur de la République de Corée au Maroc, Chung Keeyong, du représentant résidant de la KOICA, Jeong Yongwoo, du président de l’AMACO, Mohamed Moussa, de la présidente de l’AADC, Siham Assif, de la représentante de la Wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, et de représentants des coopératives et associations locales.

La donation, qui comprend de nouveaux matériaux et équipements de fabrication de formage de terroir (fromage beldi), à savoir une machine sous vide, une armoire réfrigérée négative et une citerne frigorifique, cible 15 bénéficiaires directs, ainsi que d’autres bénéficiaires indirects (femmes et hommes), qui pourront désormais fabriquer leurs produits de terroir en toute aisance.

Cette action, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations maroco-coréennes, vise à promouvoir l’inclusion économique et sociale des femmes et hommes issus du milieu rural, en leur assurant un projet générateur de revenus.

Encourageant la production locale, cette donation a pour but de promouvoir l’économie verte et le développement durable, en réduisant l’empreinte carbone.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan d’action national du Bureau de la KOICA au Maroc, qui fixe parmi ses objectifs le soutien de la transition du Royaume vers une économie durable à faible émission de carbone, et ce en appuyant l’Aide publique au développement (APD) vert.

S’exprimant à cette occasion, M. Chung a mis l’accent sur le rôle important de la KOICA et l’AMACO dans la consolidation des relations bilatérales entre la République de Corée et le Royaume du Maroc, notant que cette action, qui vise à appuyer la production locale des produits de terroir, s’inscrit en droite ligne avec l’expérience de croissance économique de la République et sa stratégie de coopération internationale.

« Cette année marque le 60è anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la République de Corée et le Royaume du Maroc. Depuis soixante ans, les deux pays ne cessent de développer et renforcer leurs liens d’amitié et de coopération dans divers domaines », a fait savoir l’ambassadeur, relevant que cette rencontre constitue l’occasion de fédérer les efforts en vue de promouvoir l’inclusion socio-économique des personnes issues du milieu rural.

Pour sa part, M. Moussa a souligné que cette donation s’inscrit dans le sillage du plan annuel des activités de l’AMACO au titre de 2022, relevant que cette donation a pour objectif d’aider les femmes rurales de la région de Tanger à créer un projet générateur de revenus, en vue d’améliorer leurs conditions de vie.

Cette initiative ambitionne de promouvoir la production locale et de valoriser les produits de terroir, a-t-il ajouté, relevant qu’elle vise à soutenir l’AADC dans l’atteinte des objectifs escomptés, dont l’autonomisation économique de la femme rurale et le renforcement du développement local.

De son côté, Mme Assif a assuré que cette donation permettra d’améliorer les conditions de vie des bénéficiaires directs et indirects, qui sont caractérisés par une forte représentativité féminine, soulignant que cette initiative vise à promouvoir l’autonomisation économique des bénéficiaires.

Cette cérémonie a été marquée par la signature d’une attestation de remise de donation entre MM. Jeong et Moussa, et Mme Assif.

Depuis la création du Bureau de la KOICA au Maroc en 2002, la KOICA a soutenu le Maroc pour promouvoir son développement durable, à travers la mise en place de plusieurs programmes de coopération dans divers secteurs, en l’occurrence les énergies renouvelables, la formation professionnelle dans le secteur automobile, et le renforcement des capacités des fonctionnaires.