Sekkouri: Le programme « Awrach » reflète l’engagement du gouvernement à soutenir les piliers de l’Etat social

Le ministre de l’Intégration économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri, a indiqué, jeudi, que le lancement du programme « Awrach » reflète l’engagement du gouvernement à soutenir les piliers de l’Etat social et à améliorer l’employabilité.

« Ce programme, avec pour finalité de créer 250 mille emplois directs au cours des années 2022 et 2023, vise principalement à soutenir les personnes ayant perdu leur emploi suite à la crise sanitaire liée au covid-19 et celles en difficulté d’accéder au marché du travail », a souligné M. Sekkouri à l’occasion du point de presse du ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, tenu à l’issue du Conseil de gouvernement.

Il a, en outre, souligné que ce programme auquel le gouvernement a consacré une enveloppe budgétaire de 2,25 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2022 est composé de « chantiers généraux temporaires », d’une durée moyenne de 6 mois et de « chantiers d’inclusion durable », notant que les premiers sont dédiés à environ 80% du total des bénéficiaires dudit programme, alors que les deuxièmes s’adressent à près de 20% des bénéficiaires.

Le ministre a également fait savoir que la gestion de ces multiples chantiers se fera à travers un partenariat avec un secteur associatif qualifié qui répond à des critères bien précis à même d’assurer la transparence, notant, à cet égard, que chaque entreprise ou association qui sera sélectionnée par les commissions régionales et provinciales sera accompagnée à travers un appui pour stimuler l’emploi.

« Le programme Awrach vise à garantir un travail décent à l’ensemble des citoyens dans le plein respect des exigences du Code du travail et les bénéficiaires recevront un revenu mensuel au moins égal au salaire minimum pendant la durée du chantier en plus de bénéficier de la couverture sociale, y compris les allocations familiales » a-t-il soutenu.

Après avoir précisé que l’Etat prendra en charge les dépenses liées aux salaires, à la part de l’employeur et à l’assurance contre les accidents du travail pour la couverture sociale, le ministre a ajouté que l’Etat accordera aux employeurs une subvention pour stimuler l’emploi, d’une valeur de 1.500 dirhams par mois pendant 18 mois, précisant à cet effet, que les entreprises, coopératives et associations qui bénéficieront de ladite subvention doivent retenir les opérateurs pendant au moins 24 mois.

Le programme « Awrach », lancé le 12 janvier, par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, concernera 10 provinces dans sa première phase, avant sa généralisation progressive dans toutes les provinces du Royaume, a-t-il dit, notant qu’il s’agit, en premier lieu, de M’diq – Fnideq, El Hajeb, Errachidia, Azilal, Nouaceur, Al Haouz, Figuig, Oued Eddahab, Sidi Kacem et Taroudant.

Et de rappeler que le programme « Awrach » s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme gouvernemental 2021-2026 en matière d’accompagnement des personnes ayant perdu leur emploi et ayant des difficultés d’accès au marché du travail, à travers un partenariat qui engage les départements ministériels, les institutions publiques, les collectivités locales, les associations de la société civile, les coopératives locales, ainsi que les entreprises du secteur privé.