Région TTA: Intensification des efforts pour circonscrire les incendies de forêt et protéger les vies humaines

L’intensification des interventions sur le terrain, par voie terrestre et aérienne, pendant six jours ont permis de réaliser des progrès significatifs dans la maîtrise des feux de forêt qui ravagent plusieurs provinces de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, grâce à la mobilisation de milliers d’éléments de lutte contre les incendies, appuyés par des volontaires de la population des zones avoisinantes.

Les équipes d’intervention, qui font preuve de dévouement et d’abnégation dans l’accomplissement de leur devoir, et travaillent jour et nuit pour circonscrire ces feux, ont réussi à maitriser les incendies déclarés dans les provinces de Taza, Larache et d’Ouezzane, et à contenir la propagation des feux de Larache, de Tétouan et de Chefchaouen près des douars voisins, en plus de l’extinction de deux foyers d’incendie éclatés à Ouezzane et à la préfecture de M’diq-Fnideq.

Interventions terrestres et aériennes

Pour faire face à ces incendies, qui se sont déclarés en pleine période de sécheresse exceptionnelle et de la vague de chaleur que connaît le Royaume, environ 2.000 éléments des Eaux et Forêts, de la Protection civile, des Forces armées royales, de la Gendarmerie royale, des Forces auxiliaires, des autorités locales et de l’Entraide nationale, dotés de camions-citernes, des camions de première intervention, ont été mobilisés. Aussi, cinq avions « Canadair » et huit avions de type « Turbo Trush » de la Gendarmerie Royale ont été utilisés lors de ces opérations.

Ces différentes équipes continuent, selon une stratégie bien élaborée, à assurer l’efficacité des interventions terrestres et aériennes et ce, en dépit des températures élevées, de la difficulté du terrain et du vent de chergui.

Selon l’Agence nationale des Eaux et Forêts (ANEF), cette stratégie a permis de maitriser définitivement les incendies déclarés à Tahla (Taza), à Sahel El Menzla (Larache) et à Mokrisset (Ouezzane, notant que les efforts se poursuivent pour contenir les autres incendies dans les prochaines heures.

Il est à noter que l’incendie de la forêt « Beni Ysef Al-Srif » (Larache) est maîtrisé à 70%, celui de la forêt Jbel Lahbib (Tétouan) à 80% et celui de la forêt Tassift (Chefchaouen) à plus de 70%, tandis que la superficie endommagée a atteint, depuis mercredi soir jusqu’à dimanche 17 juillet, 6.600 hectares.

La protection des maisons et des vies humaine, une priorité

Les efforts des équipes d’intervention se sont focalisés, d’abord, sur la sécurisation des douars à proximité des forêts incendiées et la préservation de leurs biens. Ainsi, 20 douars ont été évacués d’une manière proactive.

Concernant l’incendie déclaré dans forêt « Beni Ysef Al-Srif » (province de Larache), il a ravagé plus de 5.300 ha, ont indiqué des sources locales, notant que 1.331 familles réparties sur 20 douars ont été évacuées vers des lieux sûrs.

Les mêmes sources ont fait état de dégâts matériels qui ont affecté 169 habitations, précisant que l’incendie a été maîtrisé à hauteur de 70%.

S’agissant de l’incendie déclaré dans la forêt de Bni Ider (province de Tétouan), il a été maîtrisé dimanche du côté nord, après avoir ravagé environ 270 ha, ce qui a permis d’assurer la sécurité des habitants des douars avoisinant la région où s’est déclaré l’incendie.

Quelque 265 personnes parmi les habitants de 4 douars proches des foyers des feux ont été évacuées, en vue de garantir leur sécurité.

Le chef du Centre national de gestion des risques climatiques forestiers, Fouad Assali, a assuré que la protection de la vie de la population et des éléments des équipes d’intervention, et la préservation des biens des citoyens figurent en tête des priorités.

La vigilance reste de mise pour éviter de nouveaux incendies

Pour la première fois, des drones de l’ANEF ont été utilisés pour détecter et suivre les foyers d’incendies pour déterminer les priorités des interventions aériennes et terrestres, après étude et analyse des images infrarouges.

A la province d’Ouezzane, les équipes de lutte contre les incendies ont réussi dimanche à circonscrire les feux à la forêt de Jbel Amziz au niveau des communes de Zoumi et Mokrisset, après avoir ravagé environ 400 ha de couvert forestier, composés essentiellement de pins, d’arbres fruitiers et d’espèces végétales secondaires ont été ravagés par l’incendie.

Les équipes d’intervention ont également réussi à maitriser la propagation des feux près de douar Fetrass à la commune Aïn Bida, qui ont ravagé 6 hectares du couvert végétal local.

Un autre incendie déclaré, dans la nuit de dimanche à lundi, dans la forêt de Belyounech (préfecture de M’diq-Fnideq), a été maîtrisé en un temps record, après avoir ravagé plus d’un hectare, grâce à la réaction rapide et harmonieuse des équipes d’intervention.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’incendie.

Il semble que les équipes d’intervention se sont livrées à un combat acharné pour contenir ces incendies, malgré les conditions climatiques défavorables (températures élevées et vents forts), qui ont compliqué leur tâche.