Ouverture du 1er congrès international d’AMENET

Les travaux du 1er congrès international du réseau AMENT se sont ouverts, jeudi à Tanger, en présence d’une pléiade de chercheurs et d’experts marocains et internationaux en vue d’échanger autour de la question de l’intégration africaine.

Organisé en partenariat avec l’université Abdelmalek Essaâdi, sous le thème « L’Afrique, la Méditerranée et l’Union européenne à l’ère de la mondialisation, une approche par l’intégration régionale », le congrès vise à échanger les expériences et l’expertise autour de l’intégration économique de l’Afrique sous différents angles, notamment l’investissement, le commerce, la coopération, les chaines de valeurs, la dynamique des entreprises, la diplomatie économique, la migration, la pauvreté et le développement local.

S’exprimant à cette occasion, le président de l’université Abdelmalek Essaâdi, Mohamed Errami, a indiqué que cette rencontre se veut l’occasion de débattre d’un sujet de grande importance et d’actualité, en mettant l’accent sur les volets sociaux-économiques d’intérêts communs.

Le choix de la thématique de ce premier congrès est significatif, il véhicule des messages positifs et illustre l’ouverture de l’université sur son environnement à plusieurs dimensions, a relevé M. Errami.

L’université dispose d’un partenariat riche et diversifié à plusieurs échelles et participe à des projets tels que l’Erasmus, favorisant la coopération nord-sud et sud-sud, a-t-il fait savoir, notant que l’université compte plus de 50 projets de portée national et international et 900 étudiants étrangers de 30 nationalités différentes.

De son côté, le coordinateur du réseau AMENET, Jose Maria Mella Marquez, a mis en avant l’importance de ce congrès, qui contribue au renforcement de la coopération entre l’Afrique et l’Europe, à travers l’échange d’expériences entre chercheurs afin de produire des réflexions et de les communiquer à travers une série de quatre congrès, tout en les valorisant grâce à des publications scientifiques internationales.

Des chercheurs de nationalités différentes sont présents pour enrichir le débat en vue de tirer profit des différents types d’intégration notamment européenne, a-t-il précisé.

Le réseau AMENET est constitué de 14 universités de 11 pays, couvrant des actions de recherche, d’enseignement et de diffusion de connaissance, portant sur diverses questions dans la zone géographique d’Afrique, de la Méditerranée et de l’Europe.

Au programme de ce congrès de deux jours, figurent plusieurs workshops traitant de diverses thématiques liées à l’intégration régionale et économique de l’Afrique, une conférence plénière sur le thème « L’avenir de l’Afrique » et une table ronde sur « Le rôle des entrepreneurs et des organisations professionnelles dans l’intégration de l’Afrique ».