« La digitalisation, un mécanisme de promotion des services fournis aux MRE », thème d’une rencontre à Tétouan

« La digitalisation, un mécanisme de promotion des services fournis aux MRE » est le thème d’une rencontre de communication organisée, mardi à Tétouan, par la délégation régionale de l’Institution du Médiateur du Royaume (IMR) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Organisée en coordination avec la province de Tétouan, cette rencontre de sensibilisation intervient parallèlement au lancement de l’opération « Marhaba », ce qui nécessite une action de communication organisée, en vue d’accorder une attention particulière aux Marocains du monde en améliorant les conditions de leur accueil et en veillant à ce qu’ils puissent régler leurs affaires judiciaires dans des conditions dignes et efficaces.

Cette manifestation, qui s’est déroulée en présence du secrétaire général par intérim de la province de Tétouan, de présidents de collectivités territoriales, du chef de la division des affaires intérieures, de représentants des services décentralisés de la région, et de nombre d’acteurs locaux et de la société civile, a été l’occasion de prendre connaissance des besoins des Marocains résidant à l’étranger (MRE) en services administratifs et d’examiner certains dysfonctionnements dans la relation entre la délégation régionale de l’IMR et les administrations concernées par rapport aux questions des Marocains du monde qui sont en suspens.

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, le délégué régional de l’IMR, Abderrahim El Hani, a souligné que l’objectif de la tenue de cette rencontre à Tétouan est de soutenir la coordination entre tous services décentralisés au niveau provincial, afin d’améliorer les conditions d’accueil des MRE et d’accompagner l’opération « Marhaba 2022 ».

Le responsable a relevé que cette rencontre constitue une occasion pour créer des cellules fonctionnelles afin de trouver des solutions aux problématiques rencontrées par les MRE pendant la période estivale, rappelant que l’Institution a mis à la disposition des MRE son portail « Espace du citoyen », en tant qu’espace ouvert qui permet aux citoyens de déposer leurs plaintes là où ils se trouvent.