Covid-19: Réunion à distance du conseil de la région

Les membres du bureau du conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont tenu, mardi, une réunion par visioconférence pour examiner et évaluer les moyens à même de renforcer l’adhésion du Conseil régional aux efforts de lutte contre la propagation du coronavirus, ainsi que les mesures devant être prises à cet effet.

Les membres du bureau ont aussi passé en revue l’ensemble des mesures prises dans le cadre de l’adhésion du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima à l’initiative royale relative à la création d’un Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus « Covid-19 », qui sert de cadre de référence aux différentes initiatives déjà mises en oeuvre et celles en cours.

Après avoir partagé différentes propositions quant à la gestion de cette période, les membres du conseil ont salué, lors de la réunion présidée par la présidente du Conseil régional, Fatima El Hassani, les valeurs de citoyenneté dont ont fait preuve les différentes composantes du Conseil, qui n’ont pas hésité à prouver leur adhésion totale à l’initiative royale, véritable catalyseur de l’élan de solidarité au sein de la société marocaine.

Ils ont également mis en avant le rôle primordial des autorités publiques dans les efforts consentis pour lutter contre la propagation du virus, se félicitant de la réussite de l’opération de distribution des produits et outils de stérilisation au profit des huit provinces de la région, ainsi que la distribution, selon des critères préétablis, de denrées alimentaires au profit des familles impactées par l’état d’urgence sanitaire.

Les membres du bureau ont, dans ce sens, proposé d’allouer des ressources financières supplémentaires pour une deuxième opération de distribution de denrées alimentaires afin de répondre aux besoins de ces familles durant le mois sacré de Ramadan.

Par ailleurs, après avoir présenté le nouveau Directeur général des services ainsi que le nouveau directeur de l’Agence régionale d’exécution des projets, les participants à cette réunion ont évoqué la période qui suivra l’état d’urgence sanitaire, ainsi que la nécessité de réfléchir aux approches permettant de faire face à l’impact économique et social de la pandémie.