Covid-19: La CGLU examine les différentes expériences

Le Conseil de la présidence de l’Organisation Cités et Gouvernements Locaux Unis-Monde (CGLU-Monde) a tenu lundi une réunion à distance pour passer en revue les différentes expériences des villes du monde en termes de lutte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19).

Présidée par M. Mohamed Boudra, président de la CGLU-Monde et maire de la ville d’Al Hoceima, cette réunion a été tenue en visioconférence avec la participation de 23 membres du Conseil de la présidence de l’Organisation, issus des cinq continents.

M. Boudra, également président de l’Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC), a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que cette réunion, tenue dans les circonstances exceptionnelles que vit le monde entier à cause de la pandémie du coronavirus, a été l’occasion de mettre en lumière les expériences des villes du monde dans la lutte contre ce virus, ainsi que les solutions mises en place pour endiguer sa propagation.

Il a salué, dans ce sens, les efforts énormes entrepris par le Maroc pour lutter contre le coronavirus, soulignant que le Royaume a pris très rapidement un ensemble de mesures ayant permis de lutter contre la propagation du virus et éviter un grand nombre de décès, contrairement à plusieurs pays qui ont tardé à mettre en place ces mesures.

Pour leur part, plusieurs maires de villes d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine ont exprimé leur solidarité avec les villes du monde les plus impactées par le virus, mettant l’accent sur la nécessité de fournir davantage d’efforts en ces circonstances exceptionnelles afin de dépasser cette crise.

Les intervenants ont aussi fait savoir que le virus a « énormément » impacté les économies locales, notamment dans les pays d’Amérique du Sud, d’Afrique et d’Asie, ce qui nécessite la mise en place d’un plan d’action urgent en coordination avec les gouvernements, les institutions et les organisations internationales afin de fournir le soutien nécessaire pour sauver les petites et moyennes entreprises impactées.

La réunion s’est soldée par un ensemble de recommandations, notamment l’importance de renforcer la coopération et la solidarité entre les villes ainsi que la nécessité d’accorder davantage d’importance à la recherche scientifique, plus de soutien au secteur de la santé et plus d’aide aux catégories les plus vulnérables de la société qui souffrent de cette crise, particulièrement les migrants.