Clôture du 18è festival international des arts de la scène de Tanger

Tanger – Le rideau est tombé, mercredi soir à Tanger, sur la 18è édition du festival international des arts de la scène.

Organisée par le Centre international des arts du spectacle, en coordination avec l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan et l’Université New England à Tanger, cette édition a été placée sous le thème « la performance corporelle », qui s’inscrit dans le prolongement des traditions scientifiques établies par le centre avec ses différents partenaires locaux et internationaux.

Selon le Centre international des arts du spectacle, cette édition, qui abordé le thème de la performance corporelle, sous différents angles: artistique, esthétique et expressif, a été ponctuée par des conférences et débats autour des questions de l’art de la scène et du spectacle.

Cet événement vise à jeter les ponts de communication entre les études théâtrales et les autres disciplines artistiques et culturelles et à accompagner la diversité des arts de la scène aux niveaux arabe et mondial.

Il ambitionne de mettre en avant la mémoire humanitaire partagée, promouvoir les valeurs de coexistence, de dialogue et d’acceptation de l’autre dans sa différence et de valoriser la diversité et la richesse des productions théâtrales, en tant que l’une des principales composantes de la culture et des civilisations.

Le festival se propose également d’enrichir la culture marocaine, développer l’expérience théâtrale nationale et de rapprocher le public intéressé par le théâtre des nouvelles réalisations, outre l’échange d’expériences entre les dramaturges et académiciens marocains et étrangers.

Cette édition, tenue du 26 au 30 novembre, a rendu hommage à plusieurs créateurs artistiques, pour leur contribution remarquable au développement de la danse, des arts corporels et des productions théâtrales.

Il s’agit de Salima Moumni, qui a œuvré pour le développement de la danse et des arts corporels, et l’artiste Abdelaziz Al Khalili, chercheur dans le domaine de la mémoire du théâtre marocain.

Le programme de cette édition comprenait neuf spectacles théâtraux, des conférences-débats, deux ateliers de formation et une cérémonie de signature des dernières publications du Centre international des arts du spectacle, ainsi que d’autres activités culturelles.